Sausausau

Invitation à la réflexion citoyenne

Accueil > Mes réflexions > Adresse à ceux qui ne votent pas comme moi.

Adresse à ceux qui ne votent pas comme moi.

mercredi 19 avril 2017, par Sausausau

La première chose qu’il convient de préciser c’est que vous avez parfaitement le droit de ne pas voter comme moi. Nous sommes en démocratie, et le prix à payer de ce putain de système, c’est que tout le monde ou presque peut voter, même ceux qui ne votent pas comme moi. J’entends vous expliquer rapidement combien c’est regrettable.

Vous gens de droite, ou plus si affinités trop sélectives, qui êtes attentifs à la dépense publique, surtout celle qui profite aux autres, imaginez les économies que notre pays ferait si tout le monde votait comme moi. Plus besoin de financer des campagnes électorales ennuyeuses et couteuses, pas la peine de tenir des bureaux de vote, le second tour deviendrait inutile, je ferais savoir quel candidat a ma préférence et il serait de facto désigné Président à l’unanimité des inscrits.
Ainsi cette année, à l’issue d’un entretien en tête à tête avec Jean-Luc Mélenchon, je ferais connaitre mon intention de lui accorder mon suffrage unanime. Pour prendre en compte l’opposition, on pourrait imaginer la désignation d’un perdant de droite. Il suffirait de tirer au sort un des politiciens véreux trop bien protégés par les lois qu’ils combinent et il serait alors proclamé vaincu d’office. Cela éviterait à des citoyens innocents, victimes sans doute d’un mystérieux effet mimétique, qui permet de se reconnaitre plus facilement dans les travers d’autrui que dans ses qualités, de se retrouver complices de l’élection d’un pourri.
Ils se verraient libérés de la contrainte que fait peser sur leur conscience un vote de classe qu’ils ont du mal à dépasser pour le plus grand bonheur des vrais riches. Libres de ne plus répondre naïvement aux sollicitations de ceux qui parviennent malgré un manque d’éthique flagrant, à rallier leurs suffrages, contre la promesse d’un statu-quo social pourtant délétère.

Evidement pour que cela reste crédible, il faudra que je sois moi-même incorruptible. Ma décision devra être prise dans l’intérêt général le plus absolu. Il sera par exemple interdit de me faire des cadeaux pour tenter de me convaincre. Mes amis proches dont la liste n’est pas exhaustive - je reste totalement ouvert aux demandes d’amitiés désintéressées - se verront bien évidement exemptés de cette interdiction. Ils pourront tout à loisir m’offrir ce que bon me semble. Dans un souci de transparence la liste des cadeaux sera rendue publique tous les jours afin que chacun puisse s’extasier devant la générosité de mes amis. Il est important de susciter l’envie, c’est un moteur qu’il ne faut pas négliger.
Ma situation serait alors quelque peu privilégiée et mon niveau de vie, risque à l’insu de mon plein gré de devenir beaucoup plus confortable. Pour autant, je ne suis pas vénal, seul l’intérêt du pays guide mes décisions et mes actes. Si mes proches devaient profiter incidemment de ma situation, ils devront le mériter. Les modalités d’appréciation de ces mérites restent ouvertes à la plus courtoise discussion, on est pas des sauvages tout de même. Un merci qui vient du fond du cœur peu valoir bien des travaux somme toute pas toujours réellement utiles.
Pour vous prouver que je bien suis l’homme de la situation, je suis prêt à faire une concession, je demanderais à Jean-Luc de revoir sa position concernant l’impôt sur la fortune, mais n’y voyez aucun retournement de veste, c’était une mesure socialiste et nous voulons rompre de manière définitive avec ces sociaux-traitres. Cette décision s’inscrit dans un souci de protection de la nature. Les très riches sont en effet une espèce dont la population est très réduite, qu’il faut préserver et donc protéger à tout prix car leur rôle de prédateur est indispensable à l’équilibre de la chaîne alimentaire, si les riches maigrissent les pauvres meurent dit un proverbe chinois bien informé. C’est donc protéger les plus pauvres que de choyer les plus riches.

Dans le même souci, il me faut admettre que je faisais fausse route lorsque je pensais qu’il était juste de rebattre les cartes de la propriété des richesses à la mort des personnes. Jean-Luc devra être prêt à revoir son impôt sur les successions qu’il prévoyait croissant après un certain seuil. J’ai fini par comprendre que ce qui motive les gens, ce n’est pas l’appât du gain, ce raisonnement est simpliste. Ce qui fait avancer les individus et par là même nos sociétés, c’est la nécessité de mettre sa progéniture à l’abri. Dans la nature c’est ainsi que cela ce passe, les oiseaux n’ont de cesse de voler que lorsqu’ils ont construit un nid douillet pour leurs petits, les castors œuvrent à queue rabattue pour que petit castor soit à l’abri derrière une digue bien solide, et les parents des petits riches font de même. Ils volent et œuvre à queue rabattue à la construction de l’empire dynastique qui mettra à l’abri leur héritiers. Ils thésaurisent encore et toujours pour que jamais leur descendance ne se trouve dans le besoin, quoi de plus naturel, quoi de plus louable. Des enfants nés dans l’opulence doivent pouvoir y rester, on ne change pas le cadre de vie naturel d’une espèce sans que cela ait des répercussions graves sur la faune dans son ensemble. Voilà pour les concessions à mes amis de droite, elles n’ont rien d’opportunistes, et sont le fruit d’une longue maturation d’une réflexion entièrement tournée vers le bien commun, tout au service de la France, notre si beau pays.

Un pays que nous devons protéger des hordes affamées qui sont prêtes à fondre à nos frontières devenues inexistantes. Aussi, si vous votez comme moi, je demanderai à M. Mélenchon de faire construire un mur autour des pays africains qui laissent partir leurs ressortissants sur des routes peu sûres. Cela contribuera à la croissance de ces pays, et leur redonnera le goût de travail. Il n’est pas question d’empêcher les gens d’entrer, la France doit rester ouverte, il faut leur interdire de sortir de chez eux. Mieux que le programme de Marine tout de même.

Vous en avez marre de la racaille, vous voulez qu’on vous en débarrasse, votez comme moi. Je demanderai à Mélenchon de financer une grande recherche génétique en vue de changer la nature humaine. Ainsi l’égoïsme, la vénalité, la férocité, la violence, la haine, la jalousie, la cupidité, l’orgueil, l’arrivisme, pourront être soignés et comme la pauvreté aura été vaincu, la délinquance devrait elle aussi disparaître et la sécurité régner enfin. Les premiers essais seront menés sur les politiciens corrompus, banquiers véreux, les économistes de droite, et sur ceux que se refusent encore à voter comme moi. Ces nouveaux élus, ces hommes augmentés préfigureront le devenir d’une société enfin apaisée et heureuse.
En attendant ce jour béni, soyez parmi les précurseurs, les premiers apôtres de ce monde meilleur et dimanche votez comme moi. De toutes façon le libre arbitre, dont vous êtes si fier, est vous devez l’admettre, bien mis à mal en ces temps où la raison du plus fort a fini par gagner l’esprit des masses, les plus incultes, comme les plus éclairées. Alors tant qu’à voter comme on vous le dit, faites plaisir à un ami votez comme moi. Si on se plante, vous aurez au moins quelqu’un sous la main sur qui passer votre ressentiment.

Messages

  • Super drôle vraiment ! Finalement, l’humour fait mieux ressortir certaines vérités et peut être que tu vas davantage convaincre avec cet article de la dernière chance pour la gauche que par des discussions passionnées où tout le monde s’égosille et repart encore plus convaincu de ses choix. Tout est possible je pense !! Et il te reste encore 3 jours pour ramener des voix à Monsieur hologramme. N’ayant pas ta facilité de plume et ayant aussi une jolie flemme d’écrire sur clavier, je ne développerai pas plus. On en reparlera dimanche autour de pizzas et des résultats.
    Brigitte

  • Comme dab’ c’est toujours aussi pertinent. Et très drôle. On en a besoin.
    Mais je me demande ...
    Avec tous ces votes : blancs, utiles -ce qui veut peut-être dire qu’ils en a des inutiles donc à quoi ça sert de voter ; vaut mieux aller taquiner le goujon-, par défaut, cachés, par procuration, j’en passe et des meilleurs dans quelques semaines on va se poser la question : pour qui votait-on ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.