Sausausau

Invitation à la réflexion citoyenne

Accueil > Mes réflexions > Les nouvelles idolâtres.

Les nouvelles idolâtres.

mardi 24 mars 2015, par Sausausau

Les vérités d’hier ont cédé sous la pression conjointe du droit à la subjectivité individuelle et, de l’ignorance qui renvoie dos à dos science et croyance.
Le vide ainsi créé peut avoir dans les consciences les plus fragiles des effets dévastateurs, nous allons le voir ici.

Il n’est pas rare d’observer certaines personnes céder contre toute raison, aux appels les plus incongrus, aux recommandations les plus farfelues, aux sirènes les plus stridentes, pourvu qu’ils jouent sur le registre de la nouveauté, de l’ésotérisme, ou de la révélation en promettant le bien être ou le confort. Les sectes jouent sur cette fragilité pour recruter.
Il en est une qui s’installe insidieusement dans notre pays. Vous en avez certainement entendu parler, son approche est discrète, lente mais sûre. Voilà maintenant 50 ans que ses adeptes investissent vos appartements et maisons pour vous initier à leur rite. Comme souvent c’est par vos amis qu’a lieu le premier contact. Comme tout ami qui se respecte celui-ci n’a de cesse que de vous voir heureux. Lui même ayant été touché par la grâce, il est prêt à tout pour vous faire partager son bonheur. Alors il vous propose de participer à une réunion d’initiation, où un gourou viendra vous apporter la bonne nouvelle. Vous avez accepté. Alea jacta est, (le sort en est jeté, pour ceux qui n’ont appris que le Grec ancien), vous êtes déjà dans les filets de la secte. Et le jour dit, vous vous rendez chez votre ami pour assister à la démonstration du dernier ThermomiX de chez Vorwek, car c’est de cela dont je vous souhaite vous parler. De la dernière folie consumériste qui frappe la ménagère de moins de cinquante ans et pas seulement.

La première personne à m’en avoir parlé, m’avait affirmé les yeux remplis d’émotion : “ il fait tout…”, les points de suspensions dans sa voix installaient le présage d’un avenir culinaire plein de mystère, d’aventures, et de folles agapes. Son mari qui hochait la tête d’un air convaincu, sortit de son silence complice pour apporter une précision - : “C’est cher, mais ça les vaut…”, ses points de suspension à lui laissaient imaginer un prix dont la démesure intégrait le coût caché de la paix du ménage. N’osant entrer dans un débat dont les deux seules issues se présentaient comme des impasses (soit elle s’était fait avoir, soit j’étais un pauvre mécréant incrédule), j’ai préféré couper court.
Je n’ai jamais eu à y revenir jusqu’à ce jour funeste ou deux de mes amies Caroline et Sonia, m’ont fait part de leur propre conversion. Elles avaient commandé le dernier ThermomiX, et elles confirmaient : “ Il fait tout…”, leurs points de suspension à elles marquant l’état post orgasmique dans lequel se trouvait Caroline depuis la livraison de ce robot. En homme rationnel qui cherche à démystifier je me suis permis de souligner - : “ mais ce n’est qu’un mixeur qui chauffe, rien de plus ! ” , j’ai eu alors droit au regard compatissant des initiés envers ceux qui blasphèment.
“ Pardonne-lui, mon Dieu, il ne peut pas savoir.” Ma critique systématique des phénomènes de mode et de masse consumériste fût réduite à l’intolérance habituelle qui caractérisait selon elles mon attitude envers les avis divergents.
Bref, le sectaire s’était moi, puisque contre toute attente je ne voulais me laisser convaincre par leur expérience personnelle plus que concluante. Pour couper court une fois de plus je leur proposait d’organiser un concourt suivi d’une dégustation à l’aveugle : moi et mes casseroles, contre elles et leur ThermomiX.
Mais en attendant le résultat de cette battle, j’aimerais revenir sur l’aspect quasi sectaire par lequel j’ai commencé et démonter le système qui prévaut à la commercialisation de ce ThermomiX, en poussant plus loin l’analogie avec les sectes et leur organisation.

En premier lieu il y a la divinité et son totem ou idole. Ici Le ThermomiX qui cache
- sous un capot dont nul regard ne peut percer le fonctionnement (il faut créer le mystère) - une potentialité quasi miraculeuse (l’omnipotence, caractéristique essentielle des Dieux).
Puis vient le culte, défini par les prêtres, ceux qui savent, qui ont eu la révélation (la démonstratrice de la marque) qui grâce à son livre Saint (le livre de cuisine) révèle la bonne parole aux fidèles lors d’une rencontre initiatique où tel le Christ elle va changer les oeufs en neige, les légumes en soupe et des handicapées de la cuisine en dindons de la farce. Encore sous la surprise d’avoir signé un chèque de ce montant, la nouvelle adepte tentera de se rassurer en inscrivant sa crédulité dans un mouvement de masse quelle contribuera a créer, le nombre de disciple justifiant à lui seul le bien fondé de sa conversion. Ainsi les nouveaux convertis s’engageront à propager la bonne parole de proches en proches obtenant ainsi en guise d’Indulgences un accès privilégié aux livres saints. Les membres ainsi cooptés, acquitteront à leur tour le billet d’entrée minimum pour pénétrer dans la sainte famille, fixé arbitrairement à 1000 € afin de décourager les moins convaincus. Seuls ceux qui sont prêts à se sacrifier financièrement pour voir leur foi consacrée constitueront le peuple élu. Ils devront prendre soin de ne pas faire entrer le diable de la connaissance dans ce nouveau jardin d’Eden de la cuisine, “Nul n’entre ici s’il est géomètre !”. La raison doit céder face à la foi. Tu ne tenteras pas de convertir les sceptiques. Ceux qui veulent continuer à croire que trois heures pour un bœuf bourguignon c’est un minimum et que la température ne doit pas dépasser 65 ° pour obtenir une bonne hydrolyse du collagène sont des scientistes, tu les laisseras à leurs certitudes, ils ne sont pas prêts. Seules les personnes ouvertes à de nouveaux possibles culinaires, capables de transcender les vieilles croyances gastronomiques seront conviées à partager ce nouvel absolu ménager. Les fidèles se doivent de n’être pas critique envers ThermomiX et son église, si tu as raté quelque chose c’est que tu n’as pas suivi les instructions Du Livre. ThermomiX est omniscient, seul l’homme est faillible (surtout la femme en l’occurence).
De plus Sonia, tu devras mériter ThermomiX. La patience tu apprendras. Un délai de deux mois pendant lequel tu te prépareras à l’avènement de ThermomiX tu respecteras. Si l’appel du seigneur est trop puissant pendant ce temps tu pourras occasionnellement aller te soulager chez une proche fidèle, cela constituera une préparation complémentaire à ta formation spirituelle. Ta copine devrait comprendre, elle a vécu cela avant toi. Et quand enfin le jour de gloire arrivera, quand l’archange Mail t’annoncera le nouvel avènement, quand pleine de béatitude tu recevra des mains du livreur l’objet de ton nouveau Credo, quand pleine d’impatience, fébrile, tu déballera ThermomiX n’oublie jamais, la femme que tu étais n’est plus. Si par malheur un jour tu devais douter, rappelle toi qu’en ce jour béni, tu as renoncé courageusement à la raison pour offrir aux tiens le meilleur des mondes possible, celui de l’Unique, du Tout Puissant, celui du ThermomiX. Ne laisse pas ces mécréants polythéistes te détourner du droit chemin. C’est sans conviction qu’ils adorent des idoles telles que plaques à induction, casseroles en fonte et même en inox, cuillères en bois et autres couteaux éminceurs. Ils se laissent abuser par de soit disant spécialistes que sont robots pâtissiers, hachoirs à viandes et autres mixeurs plongeurs. ThermomiX les a mis sur ton chemin pour éprouver ta foi. La route peut-être ardue qui mêne au paradis culinaire mais, quand tu auras surmontée tous les obstacles, délices et volupté t’y attendent. Répètez maintenant après moi : “Gloire à ThermomiX et à ses fidèles. Aux innocents les mains pleines. Les derniers seront les premiers. Heureux les simples d’esprits. Alléluia ! ”

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.