Sausausau

Invitation à la réflexion citoyenne

Accueil > Mes réflexions > Une bonne résolution.

Une bonne résolution.

jeudi 7 janvier 2016, par Sausausau



Cette année j’ai pris une bonne résolution. Une résolution qui vous concerne indirectement et dont vous me saurez gré : j’arrête d’avoir toujours raison.
Comment cela, je n’ai pas toujours raison ? Mais c’est une évidence ! Le fait même que je veuille arrêter est une preuve que j’ai toujours raison. Vous en connaissez beaucoup des gens qui ne boivent pas et qui veulent cesser de boire.
Ainsi vous pourrez à loisir avoir raison à ma place, car en toute logique il faut bien que quelqu’un ait raison. Que serait une discussion où chacun considérerait être dans l’erreur. “oui mon cher, vous dites des conneries, mais quand même les miennes sont bien plus grosses”. Ainsi comme j’abandonne le poste il vous revient d’office.
Mais détrompez vous, ce n’est pas l’altruisme que j’ai convoqué pour prendre cette décision. D’ailleurs l’avez-vous remarqué ? Il se fait souvent porter pâle l’altruisme. Il n’a pas entendu le téléphone ou alors il était occupé à rendre service ailleurs, toujours est-il que l’on peut rarement compter sur lui. Non c’est son pote l’égoïsme qui m’a soufflé l’idée. Vous ne saviez pas qu’ils étaient copains ces deux ? Cul et chemise je vous dis, c’est l’altruisme qui fait la chemise, et comme l’autre se laisse souvent aller, à force il n’est plus très propre l’altruisme, c’est peut-être pour cela qu’il se fait discret. C’est vrai qu’ils ont des caractères très différents mais ils se complètent bien, comme l’altruisme est un peu fainéant l’autre fait souvent le job à sa place, toujours là pour aider à prendre les bonnes décisions. Des décisions courageuses, qui ne s’encombrent pas de sentimentalisme, des décisions pragmatiques qui savent que la marche du monde n’est pas de notre ressort et qu’il faut donc toujours viser sa propre réussite, même contre celle des autres.
Et donc comme je vous le disais c’est par pur égoïsme que je renonce à avoir toujours raison. Pour me reposer un peu.
Quelle prétention me direz vous. Cela fait des siècles que les hommes, au quatre coin du monde sont individuellement convaincus d’avoir raison, d’être chacun détenteurs d’une vérité qui vaut bien celle du voisin, et toi comme ça sur un coup de tête, alors que jusqu’à présent tu as toujours eu raison, tu veux changer cet ordre anthropologique. Et bien oui. C’est trop fatiguant d’avoir toujours raison, je ne sais pas si c’est l’âge mais ça me pèse de plus en plus. Oui cela doit être cela, avec l’âge le jugement s’affine, la raison moins impulsive, prend son temps et dans un jaillissement la vérité fini toujours par m’apparaître. Et après il faut se la coltiner… C’est lourd à porter des convictions. Mais le vrai problème vient des autres. On aurait raison tout seul dans son coin, cela pourrait aller, mais tous pensent aussi avoir raison et rares sont les fois où ils admettent, in fine, que notre raison vaut mieux que la leur. Du coup s’ensuivent les discussions sans fin, des invectives, des pugilats, des vendetta, des guerres de religion, civiles, inter-ethniques, mondiales, inter-galactiques (quand on aura enfin trouver ceux qui nous disputent notre vision du cosmos). Après il faut se fader les experts en tout genres qui tirent leurs revenus d’avoir toujours raison dans des émissions à la con ou tout le monde a toujours raison, surtout le dernier qui a parlé. Et des experts il y en a pour tout, pour la mode il y a des experts, pour la barbe, pour la cuisine, pour la pâtisserie , pour grossir, pour maigrir, pour dire le bon poids, pour l’économie, la macro, la micro, la sociale (un oxymore), pour le prix de l’essence, du diesel, pour le climat, celui qui se réchauffe ou celui qui se refroidit, pour la décoration, pour la rénovation, pour les religions disparues ou bien vivantes qui s’entretuent, pour le bien être, et même pour le bonheur il y a des experts. Il y a même des experts en expertise qui viennent à la fin vous expliquer pourquoi il faut se méfier des experts qui n’ont peut-être pas embrassé le problème dans toute sa dimension, et qui finalement pourraient peut-être bien se tromper : la barbe rousse devrait finir par céder face à la poussée discrète mais bien réelle de la barbe noire.
Non décidément il n’est pas facile d’appartenir au camp de ceux qui ont toujours raison. Parce qu’aussi disparates et contradictoires que soient leurs opinions ils forment un seul et même camp celui des convaincus et de fait dans le lot il y en a nécessairement qui ont tort. Il faudrait leur faire porter des maillots pour les différencier, mais on a jamais vu les équipiers d’un même camp porter des maillots différents. Du coup c’est la pagaille, une poule n’y retrouverait même plus ses petits porcelets. Certes, les plus malins en tirent de la gloire, une position sociale, et des revenus conséquents, en bref ils en font un métier. Politiques, curés, économistes, experts de tous poils, philosophes, tous s’échinent à convaincre le bon peuple qu’il a raison de leur faire confiance à eux et pas aux autres. Que chez eux sa raison sera bien gardée et qu’elle ne risque pas d’être dévoyée par les raisons malsaines des autres qui pensent avoir raison mais qui se trompent.
Moi cela ne me rapportera jamais rien si ce n’est des inimitiés et des emmerdes.
Alors dorénavant j’aurais toujours tort. Dans ce camp là au moins c’est clair. Tout le monde à tort, il y a une solidarité réelle, un esprit de groupe fort, une cohésion sans faille, c’est gagné d’avance ! Ah bien sûr, il y a bien aussi, un esprit de compétition, on y échappe pas, mais c’est bon enfant.
“ Tu détestes les arabes et bien moi en plus j’aime pas les noirs.”
“ Vous votez à droite, oui mais moi pour Sarkozy.”
“ Le Rapp aussi c’est de la musique, et moi mon cul c’est du poulet !”
" Le Thermomix, il fait la pâte feuilletée ! Et bien moi j’ai même fait de la glace
italienne avec !"
Vous voyez rien de bien méchant, le niveau reste quand même homogène.
Mais ce n’est pas possible vous dites vous, on ne peut pas avoir toujours tort !
Mais si, vous y arrivez bien vous ! C’est vrai des fois sans le vouloir, sans l’avoir cherché, sur un coup de chance vous pouvez avoir raison, mais ce n’est que l’exception qui confirme la règle. Et puis on est pas obligé d’avoir vraiment tort, il suffit d’en convaincre les autres. il va me falloir user d’un ton péremptoire, étaler mes certitudes incultes, être d’une mauvaise foi sans faiblesse, quelques mauvais sentiments, un peu de haine s’il le faut et j’obtiendrais des torts très convaincants.
Quel soulagement ! Ne plus porter sur mes épaules accablées, le fardeau de la vérité, ne pas tenter de trouver de l’aide pour la soutenir, mais la refiler aux autres, les laisser se débrouiller avec, et me moquer à mon tour de les voir si maladroits, si encombrés par leurs certitudes, trébuchant sur un paradoxe, buttant sur une contradiction, suant sang et eau pour trouver la bonne conclusion à leurs raisonnement tordus.

De plus en affirmant avoir toujours tort il apparaît une conséquence inattendue.
Selon le principe logique de non contradiction on ne peut à la fois défendre une proposition p et non-p, ainsi quand j’affirme avoir toujours tort, j’ai tort en vertu de la première affirmation qui devient donc fausse ce qui implique en fait que j’ai toujours raison… Dur, dur de tenir ses bonnes résolutions.
Allez bien venus en Absurdie et bonne année 2016 à tous.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.